Que photographier quand il n’y a rien à photographier ?

Que photographier quand il n'y a rien à photographier ?

L’absence de sujet est un excellent sujet. Que nous trouvions notre environnement vide, moche, sans caractère, ennuyeux, il y a toujours quelque chose d’intéressant à révéler dans n’importe quel contexte.

Et ce quelque chose d’intéressant, pour le trouver, voici quelques questions à se poser.

Y a-t-il du graphisme, de l’étonnant, de la beauté, dans :

– le contraste entre deux couleurs
– l’opposition ou l’interaction de deux formes
– la géométrie d’un lieu
– la sensation d’espace, ou de confinement
– la lumière qui inonde le lieu
– la texture d’un élément, d’une surface
– deux éléments intéressants à mettre en perspective
– un point de vue étonnant en se plaçant au raz du sol, en hauteur, en plongée, en contre-plongée
– un petit détail croustillant
– etc…

Cette langue de caméléon dont la couleur orangée tranche bien avec le fond vert, est un détail qu’il m’a surpris, sur la devanture d’un garage automobile abandonné dans une zone d’activité déserte en banlieue d’une petite ville de province, dans la morosité d’un sombre Dimanche après-midi d’hiver.

Le secret, c’est la poésie. Et en regardant bien, il y en a partout.

Où que vous soyez, bonnes sorties photo !

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s